Quelle relation entre naturopathie et médecine douce ?

Publié le : 22 février 20225 mins de lecture

La médecine douce est un terme du grand public, car elle s’emploie déjà dans les journaux. Elle est aussi appelée médecine alternative, parallèle, complémentaire ou non-conventionnelle. Cette abondance d’adjectif souligne cette médecine qui attire de plus en plus d’adeptes, car selon l’ordre des médecins, 40 % des Français auraient recours à ces thérapies naturelles. Opposée à la médecine occidentale, elle constitue l’ensemble des médecines qui n’appliquent ni médicaments ni atome chimique. 400 pratiques ont été assignées par l’OMS dont la Naturopathie.

Présentation de la médecine douce : en quoi consiste-t-elle ?

L’existence des médecines douces remonte à la préhistoire. Les plantes représentées sur les peintures rupestres de l’âge néolithique en sont la preuve. En effet, les hommes avaient fréquemment exploité les plantes pour traiter les déficiences de leur organisme et se délivrer des virus qui les attaquent. Souvent mêlée aux pratiques magiques et occultes, la médecine douce se transmet d’âge en âge.

La médecine douce s’intègre tout ce qui ne fait pas partie de l’allopathie, la plupart des méthodes sont issues de pratiques séculaires et se reposent sur l’utilisation de moyens naturels pour prévenir ou soulager différentes maladies. Visitez le site pour plus d’informations.

Elle se base sur la force de l’énergie vitale qui anime et développe vos fonctions psychiques et physiques. Elle favorise l’équilibre de l’organisme par des méthodes naturelles, de régimes alimentaires, de phytothérapie, de techniques manuelles et de régulation de l’hygiène de vie, afin qu’il soit en mesure de s’auto-guérir et d’agir sur votre aisance aux capacités psychiques et organiques. En effet, elles interviennent dans plusieurs états de santé comme le système ostéomusculaire, les nerfs, l’estomac, l’appareil urogénital, système endocrinien, les vaisseaux et ganglions lymphatiques, pulmonaire et appareil circulatoire.

La médecine douce inclut différents types de pratiques comme l’acupuncture, la médecine Ayurveda, l’homéopathie, la naturopathie, la sophrologie, le yoga, la médecine chinoise ou orientale. Chacune d’entre elles détient sa propre idéologie et suggère une méthode atypique.

Ce qu’il faut savoir sur la naturopathie : de quoi s’agit-il exactement ?

La naturopathie est une médecine préventive qui vise à garder la santé par des ressources naturelles. Elle est une synthèse de nombreux domaines, ayant pour but de préserver et d’optimiser la santé, améliorer la qualité de vie et permettre l’auto-guérison. Dans ce sens, la naturopathie institue un bilan de vitalité et à titre de rappel, celui-ci diffère du diagnostic médical. Ce bilan après consultation estime les excédents et les défections de l’organisme pour ranimer et renforcer ces compétences. Cette thérapie holistique a pour objectif principal de suivre les personnes, en se focalisant sur l’état général du corps plutôt qu’en se fixant à une zone distincte. Au lieu de soigner les symptômes, la naturopathe vise à trouver les origines des pathologies. De ce fait, les naturopathes font recours à des techniques diversifiées comme l’homéopathie, les vitamines et minéraux, les conseils nutritionnels, l’hydrothérapie, les plantes, la gymnastique et les massages thérapeutiques. Sa consultation dure à peu près 60 minutes et se compose de 3 phases telles qu’un questionnaire analysé, un bilan de vitalité et un planning personnifié.

Rapport fondamental entre médecine douce et naturopathie

La médecine douce et la naturopathie ont une forte liaison et ce rapport se perd dans la nuit des temps. En tant que médecine douce et préventive, la naturopathie fait partie de la santé holistique. Elles ont les mêmes objectifs, pratiques et principes. Elles s’emploient particulièrement en complément des soins médicaux classiques et sont considérées moins agressives. Plutôt d’attaquer directement des agents pathogènes, ces formes de médecine traditionnelles visent a priori à renforcer les mécanismes naturels du corps humain. Pour cela, elles n’utilisent que des produits naturels afin d’éviter les effets secondaires des médicaments. En effet, le pouvoir d’éléments 100 % naturels peuvent aider le corps à retrouver son fonctionnement optimal.